mercredi 22 septembre 2010

"Lorsque j'étais une oeuvre d'art" d'Eric-Emmanuel Shmitt

253 pages




Parce qu’il se sent médiocre et inexistant, un jeune homme va se suicider quand un artiste mégalomane suspend son geste. Il lui propose d’acheter son âme et son corps pour en faire une sculpture vivante, sublime ou monstrueuse, et une marchandise planétaire. Le désespéré accepte le pacte et l’opération, se laisse déshumaniser, et exposer aux yeux des foules, sous le nom d’Adam-bis. Mais peut-il abdiquer entièrement son humanité ? Grâce à l’amour d’une jeune-femme, « l’œuvre d’art » tente alors de sortir de l’emprise de son créateur et de retrouver sa conscience perdue. Cette fable excentrique, inquiétante et comique nous entraîne dans un monde rongé par le narcissisme, le culte du simulacre et de l’apparence, le totalitarisme de l’image : le nôtre.

Note de Sybelline
 
7 / 10



En 2 jours j'en ai lu les 2/3, c'est en effet passionnant.. quand on le commence, on a hâte de connaitre la suite.. Un livre unique, dérangeant... Sur les apparences, ce qu'on est , ce qu'on pense être, et ce que les autres voit de nous... Sur la difficulté de s'aimer comment l'on est, le besoin de reconnaissance... L'identité !

Merci Mylou de me l'avoir conseillé :)


L'avis de nos blogs partenaires :

D'autres avis :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire