lundi 28 mai 2012

1er livre voyageur !



  • CONSIGNES D'UN BON VOYAGE
Essayez de ne pas trop abimer ce petit livre de poche, pensez aux autres lecteurs(Lectrices) qui désirent l'accueillir :)
-------
ATTENTION : Il vous faudras le renvoyer un mois maximum, lu ou pas fini ! (dans dernier cas, vous pouvez à nouveau redemander sa visite chez vous).
------- Club de Lecture" / sur votre blog (l'un ou les 2 selon votre envie)
BIEN SUR : vous posterez une petite chronique sur le forum "
-------
VOUS POUVEZ y mettre un petit mot pour moi sur les pages vierges du livre (juste un petit coucou avec la date et le pseudo c'est bien) ou encore une petite carte, un post-it, une feuille...
-------
Vous vous engagez à l'envoyer à la personne suivante désirant le lire aussi &les documents joints s'il y en a > en France Métropolitaine.
-------
Vous donnerez de ses nouvelles : quand vous le recevez ? quand vous le lisez ? quand vous le terminez ? quand vous le renvoyez et à qui ?
-------
Pas de maximum de participants !

  • DEVENIR L'UNE DES ETAPES DU VOYAGE ? 
Mettez un mot à la suite de ce blog ou à la suite de mon post sur Le club de lecture.

  • DEPART :
Le livre est parti le 30/05/2012.
  •  LES ETAPES DU VOYAGE :
Larme d'Etoile (membre du forum club de lecture) > arrivée le 01/06/12
Shunrai (membre du forum club de lecture)arrivée le 05/07/12 
Mylou (membre du forum club de lecture) > arrivée le 06/08/12
sophiekll (membre forum Mamsmans) > arrivée 10/09/12
mamounette31 (membre du forum club de lecture)  arrivée 12/10/12
kreen78 (membre du forum club de lecture) arrivée 13/11/12
RETOUR DU LIVRE EN JANVIER 2013


LES CHRONIQUES

- Larme d'Etoile
- Shunrai
- Mylou
- kreen78

"C'est pas le pied !" de Milena Moser

L'auteur :

Milena Moser est un auteur suisse bénéficiant d’un succès d’estime avec cinq romans dont voici le dernier. Tous publiés chez Calmann-Lévy, L’Île des femmes de ménage (1994), A quoi rêvent les blondes (1995), Mon père et autres imposteurs (1996) et Cœur d’artichaut (2002) et, aujourd’hui, C’est pas le pied !, tournent tous autour des mêmes thèmes : une satire sociale bien sentie, sur les travers de sociétés occidentales en perte de valeurs ; une peinture de la condition féminine où le ton engagé, tout en sabrant les hommes, n’empêche pas des esquisses en demie teinte de femmes chez qui un côté parfois trop midinette, parfois trop artificiel, explique aussi leurs malheurs ; un style frais et blagueur, confinant parfois à l’humour noir.

Livre de poche 
280 pages

Paru en 2001 sous le titre "Bananenfüsse", ce livre est le cinquième roman traduit en français de Milena Moser, auteur suisse allemande vivant en Californie.




" Il y a sept ans que je suis morte, sept ans hier, pour être exacte. [...] Depuis, je me trimballe dans le coin, dans cette maison qui a été la mienne. Je ne suis jamais loin de mon enfant, de mon mari, ni de Lily, la jeune femme que le leur ai laissée et qui s'occupe d'eux à ma place. Depuis sept ans, j'ai l'œil sur tout, d'une pichenette, je mets de l'ordre, je guide, je donne volontiers un petit coup de main, ce n'est pas forcément facile, ils ne se comportent pas toujours comme prévu, ni elle, ni lui surtout, Frank, mon époux chéri. Mourir, c'est moi qui l'avais décidé, c'est moi qui ai eu l'idée de me chercher une remplaçante, qui soit meilleure que moi. Pour qu'ils puissent être heureux, Frank et mon fils Leo. Du moins, c'est comme ça que j'ai prévu les choses. Et j'ai tout fait pour que ça marche. [...] Et maintenant... Ils partent en Amérique ! 

Une comédie de mœurs pleine de fantaisie et d'humour, qui se transforme au fil de la plume en une intrigue haletante au dénouement surprenant...

Note de Sybelline
 7
 / 10

Je ne cache pas que j'ai eu du mal à entrer dans le roman... Les 1/3 du roman, je me suis un peu ennuyée !?! Après réflexion, je pense que le décès survenu dans ma famille n'a pas aidé, j'ai commencé ce livre en espérant y trouver de l'humour, une fuite face à ma peine... Eh non, bien qu'il y ait de l'humour dans ce roman, de humour noir ? ... oui pas mal de cela.


La premiere partie du roman "Sur les avenues" installe les personnages, leurs liens, leurs attentes... Stella, Lily et Léo parlent tour à tour, Stella en tant que fantôme 'bon St maritain" essayant d'adoucir les peines et les difficultés de chacuns... Leo 10 ans se lie d'amitié avec Alice 11 ans, la fille de Rhonda, leur propriétaire et voisine du dessus... Beaucoup de personnages, parfois on s'y perds mais on retrouve vite le fil. Parfois cela ressemble à du "Desperate Housewives, dans le ton, dans l'humour et du fait que c'est une histoire de voisinage.


Extrait...
A propos des "Soap Opéras" des 80's :
Stella :
"Till, mon copain d'avant Frank, organisait des soirées-boissons quand c'était Dallas. Avant l'émission, chacun devait tirer le nom d'un des personnages de la série. Ensuite, il s'agissait de faire comme le personnage chaque fois qu'il ingurgitait une boisson alcoolisée ...
Ces soirées avaient toujours un grand succès sauf dans les épisodes où Sue Ellen faisait une cure de désintoxication, ce qui voulait dire que JR allait devoir se saouler la gueule tout seul.


La deuxième partie "On the road" accélère les choses... tout se gâte, tout va à 100 à l'heure...  jusqu'à la troisième partie "Home" où tout est dévoilé... ENFIN... parceque durant la 2ème partie, on a hâte de savoir ! Les secrets sont levés. Et enfin On sait ! Et on ne s'attendait pas à tout cela.


Une histoire qui au départ à l'air toute simple et en fait, pas du tout !
Ce roman soulève des choses graves.


Donc ce roman est un surprise !

D'où l'idée de le faire voyager pour avoir vos avis.


Logo Livraddict

mercredi 23 mai 2012

En 11 questions...

Bon ben Mylou m'a 'taguée'...
Ya une première fois pour tout :)

Le principe  :
1) Poster les règles
2) Écrire 11 choses sur soi
3) Répondre aux 11 questions posées par ma taggueuse et en pondre 11 moi même pour mes futures taggué(e)s
4) Choisir 11 personnes à tagguer et mettre leur lien
5) Les prévenir


Les 11 choses sur moi :
  • Ma 1ère histoire d'amour, je l'ai vécue à 21 ans !
  • J'ai longtemps été fan de Renaud hantson (c'est qui ?) lol
  • J'aimais les sushis, je n'en mange plus - because : pollution des océans.
  • La Terre, planète en danger ! oui cela me préoccupe +++.
  • Je suis membre donnatrice du WWF.
  • Mon animal fétiche : le Tigre.
  • J'ai 2 filles de papas différents.
  • J'adooore cuisiner, mon entourage apprécie.
  • Je fais du roller... Euh pas depuis pas mal de mois. Mais j'reprendrai.
  • J'ai des kilos en trop.. oui oui cela me gache la vie.

 Les 11 questions de mon amie Mylou :

1) Le premier truc que tu fais au réveil ?
Pipi ! quoique non, avant je me lève et je descends mes escaliers...

2) Qu'est ce que tu n'as jamais dit à tes parents et que tu aimerais leur dire un jour (un truc gentil, la confession du siècle, etc) ?
Que malgré beaucoup de choses de leur part qui m'ont blessée (et me blesse encore pour certaines) : je les aime ! Pas demain la veille que je leur dis... ben oui relire le début de ma phrase.

3) La voiture qui te fait rêver ?
Une voiture écologique, sans essence, sans éléctricité... j'aimerais !

4) Une (ou deux, vas y) chanson qui correspond à ta vie/ton vécu/tes idées ?
- pascal Obispo "la prétention de rien"

5) Ta bizarrerie alimentaire ?
La peau sur le lait le matin mmmm

6) On te propose de partir vivre n'importe où, une autre ville ou un autre pays, sans te soucier de la langue ni quoi que ce soit, tu pars où ?
Euh... sur une autre planete avec une gestion raisonnée et respectueuse de l'environnement ?

7) Ton accent (parlé hein) préféré ?
C'est quoi cette question ?!? lol ... Allez vais dire l'accent basque ou espagnol
(un peu d'espagne dans mon sang voilà pourquoi :) ).

8) Tu fais comment pour repousser ces satanés moustiques l'été ?
Je les tue avec un journal, bon ok j'susi pas douée pour cela.

9) Tu as un smartphone ou tu fais partie du clan des ringards avec un téléphone qui sert juste de téléphone ?
Un smartphone... depuis peu. Sinon ben oui un téléphone qui sert à téléphoner, j'ne suis pas d'accord ce n'est pas ringard, c'est utilitaire.

10) Tu es plutôt ville ou campagne ?
Campagne mais... J'ai besoin tout de meme d'etre proche de la ville.

11) Aimes-tu les photos d'Anne Geddes ?
Avant oui.. Maintenant non.


Mes 11 questions pour vous !

1) Une année importante , Pourquoi ?
2) Ta couleur préférée, et pourquoi ?
3) Y a t il un moment dans ta vie où tu as eu honte, quand et pourquoi ?
4) Ton lieu de vacances favoris ?
5) Si tu gagnais au loto ? Que ferais-tu ?
6) Ton plat préféré ? et pourquoi ?
7) Ton artiste préféré ?
8) Ton look ?
9) Ta(ton) premier amoureux(se) ? te souviens tu de son prénom et de pourquoi tu l'aimais ?
10) Y a t il une amitié qui te manque et pourquoi ?
11) Ton souhait pour le futur ?

Les personnes taguées (j'en ai pas 11 non plus) :
- Benoît
- mamomans
- Sonia
- Angelique
Allez cela suffiras, je connais peu de monde sur la blogosphere :)

A vous :))

vendredi 18 mai 2012

"Le mec de la tombe d'à côté" de Katarina Mazetti

253 pages

Prêté par belle maman.
Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'œil de la stèle qu'il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante. C'est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d'amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

Note de Sybelline
 7
/ 10

J'ai eu du mal au départ > c'est un livre 'de filles'... si si... 

Vocabulaire simple, cru et direct, presque du "j'écris comme je parle" ... J'ai relu parfois certains passage, j'ai perdu le fil car distraite, par ennui ? peut-être ! Je dis pas, il y a de belles phrases et de bons moments :) de l'humour aussi. J'aime la construction du livre où chacun parle à son tour, ce qui montre leur perception différente des choses et leurs sentiments. Parfois on ne sait pas qui parle mais on le devine rapidement.

Tout est compliqué dans cette histoire amoureuse, c'est  à la fois intéressant et énervant, c'est voulu évidemment. L'histoire fait parfois un peu penser à "La délicatesse" ou encore à "Bridget Jones", ce refus du célibat... Arg leurs disputes/réconciliations, cela m'a gavé ! Ils ne se comprennent pas et ne cesse de se disputer/de se blesser...

La passion c'est egoiste, l'amour c'est différent. Là c'est bien la rencontre de 2 vides identitaires, ils recherchent tous 2 dans l'autre ce qu'il leur manque...Alors qu'ils devraient deja l'accepter/s'accepter et ensuite accueillir un autre à leur coté... Là c'est quête et desespoir, la passion destructrice..

J'avoue cela me met mal à l'aise, surement de part mon expérience personnelle qui fait que... J'ai deja plus ou moins vécu cette situation... J'en ai souffert... On espère de l'autre ce qu'il ne peux nous donner, au début c'est tout rose, on est dans le rêve de la rencontre et des possibles... La réalité rattrappe vite, l'amoureux qui a fait l'impasse sur ce qu'est réellement l'autre, en fait c'est soi-meme qu'on aime, on aime  la relation débutante mais pas l'autre, l'autre on l'a façonné, on l'a vu comme on aurait aimé qu'il soit... On désire le changer... D'où l'incomprehension !

En fait, ces deux "amoureux" devraient déjà s'aimer eux-même et accepter ce qu'ils sont pour vivre enfin un amour possible, ils ont un gros travail à faire sur eux-même, s'en rendre compte est important, certaines personnes vivent ainsi toute leur vie et vivent des amours impossibles, confondant amour et passion...  

La  passion est un malentendu !

La fin m'a tout de même donné l'envie de lire la suite pour voir ce qui va se passer, cela risque d'être encore plus compliqué !

J'avoue j'avais hate de finir ce roman...
Je ne me suis pas sentie à l'aise en le lisant, trop de tensions perceptibles :)
Surement + un livre pour les célibataires, les personnes en quête d'eux même ?



L'avis de nos blogs partenaires :
D'autres avis :


mardi 15 mai 2012

Obsédée textuelle ?

... ben oui... un livre achetée aujourd'hui chez Doucet.
Au départ j'étais partie pour acheter un cahier de dictées pour ma grande de 9 ans (je l'ai acheté aussi d'ailleurs).

3 marques pages offerts par Doucet, 1 marque page acheté
+ 1 livre acheté (poche)

Bon ben les marques pages donnés par Doucet ne sont pas trés beaux, ce sont des marques-pages publicitaires :)

Regardez le beau marque page que j'ai pris, 1.20 €.

Se rajoute donc à ma bal... "Le mystérieux bébé du Titanic" de Joëlle Quentin-Doucet
14 avril 1912. Perdu dans les glaces, au son des violons, le gigantesque paquebot sombre. Parmi les rescapés : un nourrisson, sauvé dans la panique par une aristocrate russe.
Vingt-quatre ans plus tard, de sa mère mourante, Tania apprend le bouleversant secret familial. Commence alors, pour elle, une trépidante et émouvante quête identitaire sur les traces des rares survivants de ce mythique naufrage, de Grande-Bretagne à l'Irlande en passant par l'Allemagne nazie, dans une Europe en pleine ébullition, au bord de l'abîme.
+ 1

P.S. : j'évite déjà la Fnac,  il va falloir que j'évite aussi la librairie Doucet... J'ai vu les romans 'Bifteeck" et "Charly 9" (Ils sont dans ma Whish List)... J'ai failli acheter beaucoup plus de livres.. C'est trop tentant Arggggggg !

lundi 7 mai 2012

La lecture : Citations

J'ai toujours aimé les citations, ces petites phrases qui expriment une vérité ou une contre-vérité. Adolescente, je les notais dans un cahier et les gardais pres de moi comme un trésor. 

En voici quelques unes sur la lecture :

"Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie" - Montesquieu

" Après le plaisir de posséder des livres, il n'en est guère de plus doux que celui d'en parler " Charles Nodier.

« La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté. » François Mauriac

« La lecture, c'est comme les auberges espagnoles, on n'y trouve que ce que l'on y apporte. » de André Maurois

« La lecture est un acte d'identification : si nous comprenons ce que nous lisons, c'est que les sentiments exprimés sont déjà en nous. » de Madeleine Chapsal

« Le roman est ennemi de la vitesse, la lecture doit être lente et le lecteur doit rester sous le charme d'une page, d'un paragraphe, d'une phrase même. » de Milan Kundera

« On lit comme on aime, on entre en lecture comme on tombe amoureux : par espérance, par impatience. Sous l’effet d’un désir, sous l’erreur invincible d’un tel désir : trouver le sommeil dans un seul corps, toucher au silence dans une seule phrase. » de Christian Bobin - Extrait d’ Une Petite Robe de fête.

dimanche 6 mai 2012

"L'Ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon

Editions Grasset
507 pages

"Magique... Mystérieux... Envôûtant...Passionnant...

Un de ces romans qui vous hante bien après l'avoir lu..."



Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du vent.
Editions Grasset - 524 pages.



Note de Sybelline
 
10 / 10



Lorsque je sors d'un bon film au cinéma, je dis parfois 'Ce film fait aimer le cinéma', je dirais pareil de ce livre qui me fait aimer les livres...

J'ai passé vraiment de très bon moments à le lire, j'ai aimé la manière dont est construite l'histoire, sous forme d'enquête, d'investigation. Dur de vous parler de ce livre, je n'aimerais pas trop vous en dire et en gâcher l'intrigue.

Tout le long du roman : Ombres et lumières, Amours et Haines, Cruauté et Bonté, Désespoirs et Bonheurs, Amitiés et Trahisons... Daniel dans la lumière et Julian dans l'ombre... Et pourtant, si liés l'un à l'autre.   Dans un climat de terreur, cachés ou en fuite... En quête de sécurité, Julian, Nuria, Pénélope, Béa, Daniel, Fermin, Miquel... En quête de vengeance, Jorge, Fumero, Thomas, Coubert...  Les personnages se cherchent, se trouvent et se perdent...

Une ambiance 'gothique', brumeuse... Peuplée d'êtres à la recherche du bonheur - même s'il est trop tard pour certains... La perte, la haine, le desespoir et la vengeance peuvent faire sombrer une âme, le Diable n'est pas si loin...

Des amitées fortes, des Amours impossibles... L'histoire de Julian Carax, victime des non-dits, de la jalousie et de la perversité et de Daniel, naîf, innocent, en quête de lui même, qui découvre l'amour et la violence...

Les derniers châpitres, je les ai dévorés, ils apportent toute la lumière et la part d'ombre de la vie de Julian Carax... Et de Daniel... La fin est surprenante !

J'ai aimé l'écriture de Carlos Ruiz Zafon, j'ai hâte de lire un autre roman de cet auteur.


EXTRAITS
"Peu avant l'aube, à la seule lumière d'une lampe à huile, je pénétrai de nouveau dans le Cimetière des Livres Oubliés. Ce faisant, j'imaginais la fille d'Isaac parcourant ces mêmes couloirs obscurs et interminables avec une détermination pareille à celle qui me guidait : sauver le livre. "