lundi 28 mai 2012

"C'est pas le pied !" de Milena Moser

L'auteur :

Milena Moser est un auteur suisse bénéficiant d’un succès d’estime avec cinq romans dont voici le dernier. Tous publiés chez Calmann-Lévy, L’Île des femmes de ménage (1994), A quoi rêvent les blondes (1995), Mon père et autres imposteurs (1996) et Cœur d’artichaut (2002) et, aujourd’hui, C’est pas le pied !, tournent tous autour des mêmes thèmes : une satire sociale bien sentie, sur les travers de sociétés occidentales en perte de valeurs ; une peinture de la condition féminine où le ton engagé, tout en sabrant les hommes, n’empêche pas des esquisses en demie teinte de femmes chez qui un côté parfois trop midinette, parfois trop artificiel, explique aussi leurs malheurs ; un style frais et blagueur, confinant parfois à l’humour noir.

Livre de poche 
280 pages

Paru en 2001 sous le titre "Bananenfüsse", ce livre est le cinquième roman traduit en français de Milena Moser, auteur suisse allemande vivant en Californie.




" Il y a sept ans que je suis morte, sept ans hier, pour être exacte. [...] Depuis, je me trimballe dans le coin, dans cette maison qui a été la mienne. Je ne suis jamais loin de mon enfant, de mon mari, ni de Lily, la jeune femme que le leur ai laissée et qui s'occupe d'eux à ma place. Depuis sept ans, j'ai l'œil sur tout, d'une pichenette, je mets de l'ordre, je guide, je donne volontiers un petit coup de main, ce n'est pas forcément facile, ils ne se comportent pas toujours comme prévu, ni elle, ni lui surtout, Frank, mon époux chéri. Mourir, c'est moi qui l'avais décidé, c'est moi qui ai eu l'idée de me chercher une remplaçante, qui soit meilleure que moi. Pour qu'ils puissent être heureux, Frank et mon fils Leo. Du moins, c'est comme ça que j'ai prévu les choses. Et j'ai tout fait pour que ça marche. [...] Et maintenant... Ils partent en Amérique ! 

Une comédie de mœurs pleine de fantaisie et d'humour, qui se transforme au fil de la plume en une intrigue haletante au dénouement surprenant...

Note de Sybelline
 7
 / 10

Je ne cache pas que j'ai eu du mal à entrer dans le roman... Les 1/3 du roman, je me suis un peu ennuyée !?! Après réflexion, je pense que le décès survenu dans ma famille n'a pas aidé, j'ai commencé ce livre en espérant y trouver de l'humour, une fuite face à ma peine... Eh non, bien qu'il y ait de l'humour dans ce roman, de humour noir ? ... oui pas mal de cela.


La premiere partie du roman "Sur les avenues" installe les personnages, leurs liens, leurs attentes... Stella, Lily et Léo parlent tour à tour, Stella en tant que fantôme 'bon St maritain" essayant d'adoucir les peines et les difficultés de chacuns... Leo 10 ans se lie d'amitié avec Alice 11 ans, la fille de Rhonda, leur propriétaire et voisine du dessus... Beaucoup de personnages, parfois on s'y perds mais on retrouve vite le fil. Parfois cela ressemble à du "Desperate Housewives, dans le ton, dans l'humour et du fait que c'est une histoire de voisinage.


Extrait...
A propos des "Soap Opéras" des 80's :
Stella :
"Till, mon copain d'avant Frank, organisait des soirées-boissons quand c'était Dallas. Avant l'émission, chacun devait tirer le nom d'un des personnages de la série. Ensuite, il s'agissait de faire comme le personnage chaque fois qu'il ingurgitait une boisson alcoolisée ...
Ces soirées avaient toujours un grand succès sauf dans les épisodes où Sue Ellen faisait une cure de désintoxication, ce qui voulait dire que JR allait devoir se saouler la gueule tout seul.


La deuxième partie "On the road" accélère les choses... tout se gâte, tout va à 100 à l'heure...  jusqu'à la troisième partie "Home" où tout est dévoilé... ENFIN... parceque durant la 2ème partie, on a hâte de savoir ! Les secrets sont levés. Et enfin On sait ! Et on ne s'attendait pas à tout cela.


Une histoire qui au départ à l'air toute simple et en fait, pas du tout !
Ce roman soulève des choses graves.


Donc ce roman est un surprise !

D'où l'idée de le faire voyager pour avoir vos avis.


Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire