dimanche 17 juin 2012

"Rainbow pour Rimbaud" de Jean teulé



 Editions Pocket
204 pages

On n'est pas sérieux quand on a 36 ans, une queue-de-cheval rouge, une taille de géant et une armoire pour couche de prédilection. Robert vit à Charleville-Mézières, chez ses parents. Comme d'autres connaissent toutes les paroles de leur chanteur préféré, Robert sait tout Rimbaud. Par cœur. Isabelle, standardiste à la SNCF, ne sait encore rien de Rimbaud, rien de l'amour, ni rien du monde. Un doux colosse nominé Robert, échappé de Charleville, les lui révélera.

Entre Le Caire, l'île Maurice, Dakar et Tarrafal, ces deux-là brûleront d'amour et de poésie. Vagabonds célestes, amants absolus, ils laissent à jamais sur le sable et sur les âmes la trace de leurs semelles de vent. Enfin, leur odyssée sublime confirmera le mot du poète, tatoué sous le nez même de Robert : je est un autre... Je est Rimbaud.

Note de Sybelline8 / 10





La lecture a bien commencée, j'ai ri en lisant les premières lignes. Et j'ai tellement retrouvé des "repères familiers"... Pas les miens, je dois dire ici que j'ai un frère qui a vécu chez mes parents jusqu'à l'age de 34 ans... Je me doute de l'enfer que cela a dû être pour lui et je comprends Robert... Mon frère pourrait mieux que tous comprendre Robert !

J'ai donc très bien compris pourquoi ce grand garçon de 36 ans se réfugie dans son armoire-bâteau et dans les écrits de Rimbaud ! Que c'est dur d'être un adulte à une place d'enfant, ne pas avoir pas quitter le domicile familial, n'avoir pas pris son envol, de n'avoir pas vécu sa prore vie...

Cet extrait est révélateur :
"Le père de Robert ne comprends pas. Le père de Robert dit :
- Mon fils est un con.
Où est sa place ? Au milieu de ses parents déçus et aigris, cet homme connaissant par coeur Rimbaud est "Comme un gamin entiché d'un chanteur, quoi ! A 36 ans." comme le dit si bien son père !

Un grand adolescent... avec certainement une puberté douloureuse, comme Rimbaud, il ne s'est pas insurgé contre l'autorité parentale, emprisonné dans ce corps hors norme (une queue de cheval rouge, 2m10)... il se réfugie dans son armoire-bateau... Il "vit" (survit) par procuration.

Son  aventure commence lorsque son père décide de mettre en morceaux cet armoire-refuge... Robert décide alors de quitter son quotidien, de quitter sa prison, de partir en voyage. Il appelle la sncf et tombe sur Isabelle qui a fort affaire avec son buisson d'aubépines installé sur son balcon...

Symbolisme de l'Aubépine : L'aubépine est la plante du cœur par excellence.
Ici elle est considérée comme dangereuse voir toxique...

Robert,  Je est Rimbaud ! Son voyage hors du domicile familial , une folie... C'est un enfant-adolescent à la découverte d'un monde qui lui est inconnu, Isabelle suit Robert dans cette quête d'identité, ou plutôt sur les  traces de Rimbaud = une fugue, une fuite... Robert découvre l'amour et le monde... Les illuminations de Robert en parallèle de celles de Rimbaud... Il est bien démuni face à tout cela , ses seuls repères : Rimbaud, son arme : la Pleiade !

Il y a eu un film de fait sur ce roman, je ne l'ai pas vu, ce site en parle

J'ai beaucoup aimé ce livre, j'aime beaucoup l'écriture de Jean Teulé, c'est le 2ème ouvrage de lui que je lis (j'ai lu "Mangez-le si vous voulez"). Adolescente, je lisais Rimbaud, pas comme le fait Robert : Arthur Rimbaud représente l'enfance perdue, l'enfant qui n'a pas réussi à trouver sa place d'adulte, l'homme qui a essayé de se trouver et qui s'est perdu... Un enfant qui ne voulait pas grandir, un rêveur déçu par la réalité, un spectateur de la vie ne sachant vivre celle-ci.


Les avis de nos blogs partenaires :



Challenges 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire