mercredi 11 juillet 2012

Des livres dans une gare... mauvaise idée !

Eh oui... comment resister, lorsque j'attends mon train chaque matin et chaque soir, le rayon livres de la petite librairie de la gare me fait envie...

Je résiste, je résiste... Pas toujours : 2eme craquage et achat dans cette librairie :)

Un petit livre poche à 6 euros... 250 pages !

J'avais aimé "le premier amour" de la même auteure. J'ai maintenant dans ma PAL :

Comme chaque année, trois couples d'amis passent le 14 Juillet au bord de la mer, en Normandie. C'est un rite immuable et léger. Une parenthèse joyeuse.
Cet été-là, pourtant, un adolescent inconnu surgit et s'immisce dans leur petit groupe pour raviver, peut-être malgré lui, des culpabilités anciennes, des blessures, des secrets. En quelques jours, le destin de ces êtres va basculer.
Cet été-là est un roman sur la fragilité des existences que l'on voudrait heureuses - mais dont les failles se creusent au rythme des mensonges et des compromis. C'est un roman vrai sur la solitude, lorsque le temps a passé, lorsque la lucidité a remplacé l'insouciance, et les doutes la jeunesse. Etre un homme. Etre une femme. Sait-on seulement ce que c'est ? Et comment l'on y parvient ?
+ 1

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire