samedi 4 août 2012

Dans ma "whislist" (6) ?

Rendez-vous crée par Book Chick City et repris en français par Chica’s Booksland.
Tous les samedis : on prend un livre de notre wishlist et on explique pourquoi il nous fait tellement envie.

Je vous parle aujourd'hui de :
De quoi cela parle ?
" On est foutus, on mange trop. " Vous vous souvenez de cette chanson d'Alain Souchon ? Aujourd'hui, il faudrait en actualiser les paroles : on est foutus, on consomme trop. On achète de tout, tout le temps, et n'importe comment. On CONsomme, on dépense, on accumule, sans jamais se demander ce que ces objets supplémentaires nous apportent réellement. Pendant une année, l'auteur a tenu un pari avec sa famille : deux adultes et un enfant qui ont tenté de déconsommer. De ne plus se gaver en pilote automatique, de reprendre en fait le contrôle de leur vie. Pour répondre (enfin) à cette vraie question : " Parmi tous les instants de mon bonheur, lesquels dois-je à ces choses que, j 'achète à longueur de temps ? " Sans soldes. Sans hypermarchés. Sans abonnements. Sans carte bleue. Sans crédit ni découvert. Sans publicité. Sans marques. On imagine les difficultés, notamment à Noël, lors de la fête des Mères, pour le choix des vacances, à la rentrée des classes ! Comment s'en sortir ? Très drôle et pragmatique, Comment j'ai arrêté de CONsommer est le journal de bord d'un résistant à la fièvre acheteuse, sans idéologie ni moralisme.

Pourquoi il me fait envie ?
Ben comme tous je CONsomme et j'aimerai vraiment changer un peu cela, je fais des efforts, j'ai changé quelques habitudes :
- Savon alep, savon noir, bicarbonate de soude, lessive ecolo...
- On a des legumes/fruits via une AMAP locale
- On réduit nos achats inutiles
- lingettes lavables pour bb, produits liminents bio
- quelques produits bio, c'est cher le bio !
Marre d'accumuler des choses inutiles, les etalages, les produits en profusion, les publicités, les supermarchés me donnent la nausée... le thème m'interesse donc tout particulièrement.
J'aime le jeu de mot : "CONsommer" !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire