vendredi 31 août 2012

"Le mystérieux bébé du Titanic" de Joëlle Quentin-Doucet


  Editions Pocket
666 pages


14 avril 1912. Perdu dans les glaces, au son des violons, le gigantesque paquebot sombre. Parmi les rescapés : un nourrisson, sauvé dans la panique par une aristocrate russe.
Vingt-quatre ans plus tard, de sa mère mourante, Tania apprend le bouleversant secret familial. Commence alors, pour elle, une trépidante et émouvante quête identitaire sur les traces des rares survivants de ce mythique naufrage, de Grande-Bretagne à l'Irlande en passant par l'Allemagne nazie, dans une Europe en pleine ébullition, au bord de l'abîme.

L'auteure


Danseuse, comédienne, comme beaucoup d'artistes, son parcours est jalonné de nombreux chemins de
traverse : animation, secrétariat de production, journalisme, etc. C'est le théâtre qui, tout naturellement, lui fait franchir une nouvelle étape avec sa première pièce, Les Épurables (2000), dont elle est auteur, interprète et metteur en scène. Férue d'Histoire, qu'elle respecte scrupuleusement, elle a depuis écrit trois romans : J'avais 18 ans à Omaha Beach (Éditions Bertout, 2003), Prix Guy de Maupassant de l'académie des Belles Lettres et des Beaux-Arts de Haute-Normandie ; Le mystérieux bébé du Titanic (Cheminements, 2006), Prix du roman Lahssen Éoukich 2006 de la ville d'Étretat ; Femmes dans la tourmente de l'an II (ABM éditions, 2011), roman très documenté nous plongeant dans la folie qui s'est abattue sur de nombreuses familles durant la pire période de la Terreur.


Note de Sybelline
 
7 / 10


Il y a 100 ans que le Titanic a coulé, le 14 avril 1912... 1500 mort !





Moi qui aime beaucoup le film de James Cameroun 'Titanic' :)

là j'ai beaucoup aimé me replonger dans cette ambiance merveilleuse et tragique.



Livre agréable à lire, une ballade dans le New-York des années 30-40 bien sympatique, au sein d'un club jazzy, Londres, L'irlande, l'Allemagne nazi, durant l'entre 2 guerres... Une enquête passionnante... De par les témoignages des rescapés, la lectures des raports du Titanic... Trés bien fait vraiment. Que de rencontres, de rebondissements...

Les rapports tendus de Tania,  avec son charmant détective d'aviateur, Spady, séducteur déroutant mêm si parfois l'auteure s'attarde trop sur les détails de leurs liens grandisants...  ce qui fait trainer l'enquête et la découverte de la vérité...

N'oublions pas le Titanic, la folie d'hommes se croyant " + fort que la mer" et n'oublions pas les horreurs du nazisme.
Challenges 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire