vendredi 22 mars 2013

"Au pays des kangourous" de Gilles Paris

LECTURE EN COURS
Editions Don Quichotte
248 pages

Ce matin, j’ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j’ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d’hier soir. J’ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m’a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout coincé de partout. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand, mon papa. »  

Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien au Trocadéro. Mais le couple n’en est plus un depuis longtemps. Paul est écrivain, il écrit pour les autres. Carole, femme d’affaires accomplie, passe sa vie en Australie, loin d’un mari qu’elle n’admire plus et d’un enfant qu’elle ne sait pas aimer. Le jour où Paul est interné pour dépression, l’enfant sans mère est recueilli par Lola, grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amies « les sorcières », et prête à tout pour le protéger. Dans les couloirs trop blancs des hôpitaux, il rencontre aussi l’évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets qui semble bien résolue à lui offrir son aide. Porté par l’amour de Lily, perdu dans un univers dont le sens lui résiste, Simon va tâcher, au travers des songes qu’il s’invente en fermant les yeux, de mettre des mots sur la maladie de son père, jusqu’à toucher du doigt une vérité indicible.

Note de Sybelline
 10
/10



J'aime la couverture toute simple, épurée. Beau livre, merci aux Editions Don Quichotte, très agréable à  lire de part son format ni trop grand, ni trop petit. Pas de fautes de frappe (si si y a des livres où c'est le cas).

Merci à Gilles Paris - Un grand merci - pour m'avoir permis de lire son roman en me l'offrant, je l'ai donc lu pas longtemps après avoir dévoré "Autobiographie d'une courgette" :)

Simon est un petit garçon qui a une maman quasiment absente de sa vie, elle vit loin, en Australie, au pays des kangourous... Son travail l'a menée loin d'eux. Simon aimerait que sa maman lui dise qu'elle l'aime, qu'elle l'embrasse, qu'elle joue avec lui... mais non, sa maman fait les boutiques, voit ses copines, fait du sport lorsqu'elle vient les voir à Paris... et elle se dispute beaucoup avec son papa.

Son papa Paul est un écrivain bohème qui écrit des livres pour les autres, il est là pour Simon jusqu'au jour où tout bascule... Lola sa grand mère s'occupe alors de lui, il quitte son univers familier pour s'installer chez elle.  sa maman lui manque, son papa lui manque... Simon rencontre alors Lily, une petite fille qui sait le rassurer, un ange gardien en quelque sorte.


Il va alors peu à peu comprendre ce qui se passe, il va grandir, découvrir les secrets de Lola, la maladie de son papa, l'absence de sa maman...

Simon n'est jamais seul, rêveur, il ferme les yeux et... il réinvente ce qui devrait être, ou pas.

Vous avez compris, j'ai beaucoup aimée cette lecture, l'histoire est racontée par les yeux d'enfant de Simon, avec la naïveté de l'enfance, les interrogations, les peurs, les espoirs... En le refermant je me suis dit qu'écrire une chronique qui ne dit pas tout me seras difficile, car il ne faut pas tout en dire, il y a des surprises... Je vous laisse les découvrir.

Les avis de mes partenaires 

D'autres avis :


samedi 16 mars 2013

"Le libraire" de Régis de Sà Moreira

LECTURE EN COURS
Livre de poche
190 pages

Note de Sybelline
 7/1
0
L'histoire ?

Pour son troisième roman, Régis de Sà Moreira dresse le portrait d'un libraire, ses rencontres, ses joies, ses peines, ses amis, ses clients, ses amours... une galerie de personnages réalistes ou farfelus dans le cadre d'une boutique tenue par un homme pour le moins insolite.


L'auteur ?
Né d'un père brésilien et d'une mère française, Régis de Sà Moreira a beaucoup changé de lieu d'habitation... Il est l'auteur de plusieurs romans, salués par la critique: Pas de temps à perdre (Prix le livre élu 2000), Zéro tués, et le Libraire. Il publie en 2008 au Diable Vauvert Mari et femme. Il revient en 2012 avec La vie.


MON AVIS

Très poétique. L'histoire d'une librairie ouverte 24h/24 et 7j/7 et surtout l'histoire de son libraire, de ses clients... poudou poudou poudou  poudou  poudou ... Un client entre ! Et il se passe quoi ? Quelle sera la question du client ? Quelle sera la réponse du libraire ? Quelle sera l'humeur du libraire ? Quel sera l'arôme de la tisane du libraire ? Dieu passe parfois la porte de la librairie du libraire, la mort aussi y fait sa visite... Le libraire a ses clients préférés et d'autres (les couples) qu'il déteste...

Ce libraire a ses blessures :  il n’envoi par courrier que des pages de livres à ses frères et soeurs qu'il ne voit plus, les femmes qu'il a aimé ou plutôt "La femme" regroupant ces 3 amours qu'il a perdu, il ne voit plus ses amis pour ne plus être leur sujet de conversation...

Un libraire qui ne vit qu'avec et que pour ses livres...

Ce libraire est attachant, il protège ses livres, il lit tous ses livres et ne vends dans sa librairie que des livres de qualité... il se nourrit de livres et de tisanes... il écoute Mozart, il lit à longueur de journée, caché derrière ses livres, dans son grand fauteuil et sous son chapeau...

Ce libraire déteste parler si cela n'a pas de sens, alors il lit à voix haute, reclus dans la solitude, ce libraire lit le livre de sa vie, le livre de la vie...

Que de symbolisme dans ce petit livre agréable à lire, j'ai aimé la folie de ce libraire si philosophe. une jolie découverte, j'ai beaucoup aimé.

Pour écrire ‘Le libraire’, Régis de Sà Moreira s’est inspiré de son expérience personnelle : il a été libraire !




D'autres avis :



samedi 9 mars 2013

"Le bleu de l'été" d'Emilie Richards

 
LECTURE EN COURS
Editions Harlequin
507 pages


Aujourd'hui, Maddie est en bleu, un bleu couleur de ciel d'été. Maddie, c'est la petite-fille que Charlotte Hale n'a jamais pu embrasser, à qui elle n'a même jamais pu parler. Car pour parvenir au sommet de la réussite, et laisser définitivement derrière elle une enfance pauvre et douloureuse, elle a dû renoncer, bien des années plus tôt, à l'affection de tous ceux qui comptaient pour elle. Un choix qu'elle a toujours considéré comme le seul possible, et qu'elle n'a jamais remis en question. Jusqu'au jour où, bouleversée par une terrible nouvelle, elle prend conscience qu'elle ne peut plus continuer ainsi : avant qu'il ne soit trop tard, elle doit renouer les fils rompus de sa vie. Et pour commencer, parvenir à faire enfin la connaissance de Maddie, cette petite fille si attachante, si fragile, afin de lui offrir tout son amour. Cette quête, aussi désespérée que lumineuse, pour trouver le vrai sens de son existence, Charlotte comprend très vite qu'elle ne pourra l'entreprendre seule. Et qu'elle ne touchera au but que grâce aux femmes extraordinaires dont le chemin vient de croiser le sien...
  
Merci Babélio, pour m'avoir offert ce joli livre lors du
concours 'Masse critique" de janvier 2013
Je viens juste de finir de lire ce roman et je poste donc ma petite chronique
- dans les temps - de justesse.


Très jolie couverture.

C'est le premier livre que je lis de cette auteure et j'ai beaucoup aimé son style, sa sensibilité.

Merci Emilie Richards.

L'auteure :
Emilie Richards
Nationalité : États-Unis - Né(e) à : Bethesda, Maryland
Biographie :
Richesse d’une intrigue nourrie par la générosité et l’humanité de l’auteur, souffle romanesque, profondeur psychologique des personnages – les romans d’Emilie Richards méritent l’immense succès qu’ils rencontrent aux États-Unis et dans le monde. Ses livres sont régulièrement classés sur la liste des meilleures ventes de USA Today.

Note de Sybelline
 7/10

Cette histoire m'a touchée, Charlotte m'a émue...  Cette femme qui se bats encore et encore durant toute sa vie, pour sa reconnaissance, pour exister en tant qu'individu - car elle n'a pas eu vraiment de place durant son enfance, une enfance "à la cosette" - son besoin de revanche lui fait finalement tout perdre : son mari, sa fille, sa petite fille. Malgré les  non dits, la colères, les rejets... Elle veut retrouver l'amour des siens, pour avoir simplement une place parmi eux et qu'ils retrouvent leurs places auprès d'elle... Pour que l'amour s'exprime à nouveau - ou Enfin.

Charlotte, la cinquantaine, séduisante, femme d'affaire accomplie mais femme esseulée, mère déchue et grand mère inexistante. Elle a donc l'espoir de pouvoir faire changer les choses... Avant qu'il ne soit trop tard... C'est son combat car elle a changée, elle a compris que rien ne sert de vouloir tout contrôler... On ne contrôle pas la vie, on ne contrôle pas les gens, on ne contrôle pas l'amour et encore moins l'amitié.

Sur son chemin de rédemption, elle va faire la connaissance de femmes extraordinaires qu'elle va aider et qui vont l'aider, qu'elle va aimer et qui vont l'aimer... Gardant un oeil lointain sur Maddie, sa petite fille qu'elle ne connaît pas... Sa fille Taylor a coupé les ponts. Son ex-mari aussi. Elle est l'intruse, elle n'est pas la bienvenue.

Charlotte a un secret... Et cela va l'aider a faire les pas nécessaires pour approcher ces personnes aimées... Il faudras bien qu'elle le leur dise mais pas de suite, cela gâcherait tout... Charlotte va mettre tout en oeuvre pour améliorer sa vie et la vie des autres, pour "réparer" ce qui n'aurait pas dû se briser...

Quelle merveilleux combat, quelle femme courageuse.

J'ai pensé à ma maman en lisant ce roman... Ah si seulement elle pouvait faire une démarche similaire. Elle aurait sa place de grand-mère peut-être... Seulement il faut un grand courage et une grande compréhension de soi et des autres pour faire un retour sur ses erreurs, mettre son ego de côté et enfin prendre la vie comme elle est, accepter son passé et faire en sorte que le présent soit meilleur, avoir sa place et laisser de la place aux autres...

Certaines personnes y arrivent - un évènement dans leur vie, la rencontre d'une personne les y aidant souvent - d'autres n'y arrivent pas et restent avec leurs souffrances, leurs peurs, leurs colères... leur idiotie...

Ces personnes passent à côté de leur vie... mais le savent-elles ?


D'autres avis :
tous les livres sur Babelio.com