dimanche 12 mai 2013

Dans my mailbox (23) ?




In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie, et repris par Lilie, chez qui sont regroupés tous les participants. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

2 achats à une bibliothèque d'occasion :

Il se réveillera avec les yeux fixes du faucon et le coeur implacable du léopard. Sur le campus de l'université de Cayslin, Edward Weyland, professeur d'anthropologie, fait beaucoup parler de lui. Or ce bel homme aux tempes grisonnantes ne semble s'intéresser qu'aux rêves. Ceux des autres, bien sûr, car lui ne rêve pas. Et pour cause, le professeur est un vampire... Qui peut s'imaginer la vie d'un vampire dans notre XXe siècle ? Lui qui continue de se nourrir de sang humain comme le prédateur de la chair de ses victimes... Mais ce grand " fauve " parfaitement adapté, hautement intelligent, est également susceptible de succomber aux charmes de ses proies. Un vampire peut-il aimer ? Ou ne peut-il que tuer ? Sa psychanalyste, par exemple...



L'Asie... Un restaurant au bord d'une rivière. La lampe à pétrole jette un halo ambré sur le visage du jeune homme assis en face de vous. Il s'appelle Wanchaï. Il évoque une ancienne légende d'un autre temps, parle de bouddhas aux visages noircis de suie, puis raconte l'odyssée d'une petite fille confrontée au plus douloureux des défis : retrouver une mère dont elle ne se souvient pas et qui l'a abandonnée. Très vite, comme dans un conte fantastique, des ombres surgissent. Déformées, inconcevables. Psychotiques. La mère est morte, assassinée. Au fond d'une bibliothèque, un livre oublié recèle un piège mortel. Sur une photo, le v j d'une femme devient un leurre empoisonné. En écoutant, que se passe-t-il dans votre esprit ? Vous voulez des preuves, du tangible, parce que vous venez d'un monde où ce genre de choses n'existe pas ? En êtes-vous si sûr ?

2 commentaires: