dimanche 1 septembre 2013

In my mailbox (33)


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie, et repris par Lilie qui a fermé son blog, c'est donc de nouveau repris par le blog "Lire et mourir" tous les dimanches , chez qui sont regroupés tous les participants. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. 

 
Ce jour BRIC A BRAC avec ma grande de 10 ans
et donc achats de livres de 0.25 à 1 euros :)


+ 8 livres
Yes !!!!

Je vous les présente :

"L'initié" de CatherineHermary-Vieille
Imposteur, alchimiste, guérisseur, aventurier sans scrupules pour les uns, Grand Initié ou même immortel pour les autres... rarement homme intrigua autant ses contemporains que le comte de Saint-Germain. C'est au cours d'une réunion mondaine, qu'en 1793 Hélie de Maisonvieille entend parler de lui pour la première fois. Et tandis qu'on n'en= finit pas de s'interroger sur la véritable nature du comte, le jeune homme s'entend proposer aux convives : "Donnez-moi six mois et je vous dirai qui est le comte de Saint-Germain..:" Pari tenu, il commence alors son enquête en Allemagne, où le comte maintenant âgé de quatre-vingt-douze ans s'est retiré.

"Onze minutes" de Paulo Coelho
Toute jeune BrésilienneMaria n'aspire qu'à l'Aventure, au grand Amour. Au cours d'une semaine de vacances à Rio de Janeiro, elle fait la connaissance d'un Suisse qui lui propose de devenir danseuse de cabaret à Genève. Elle croit voir là le commencement d'une nouvelle vie, le début d'un conte de fée. La réalité est bien différente : Maria en vient à se prostituer, en apprenant à bien séparer l'âme du corps et en s'interdisant de tomber amoureuse. Mais le sexe, comme l'amour, reste pour elle une énigme.
"Les vacances d'un sérial killer" de Nadine Monfils
Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.
Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s'enfuit. Furieux, Alfonse s'arrête dans un snack pour s'enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s'amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l'arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l'écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer... Une comédie décapante, teintée d'humour noir et d'un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.
"Attentat" d'Amélie Nothomb
« La première fois que je me vis dans un miroir, je ris : je ne croyais pas que c’était moi. A présent, quand je regarde mon reflet, je ris : je sais que c’est moi. Et tant de hideur a quelque chose de drôle. »Epiphane Otos serait-il condamné par sa laideur à vivre exclu de la société des hommes et interdit d’amour ?
Devenu la star – paradoxale – d’une agence de top models, Epiphane sera tour à tour martyr et bourreau, ambassadeur de la monstruosité internationale… et amoureux de la divine Ethel, une jeune comédienne émue par sa hideur.

Sur un thème éternel, la romancière d’Hygiène de l’assassin et des Catilinaires nous offre un conte cruel et drôle, à la fois distancié et tendre.

"Le meilleur des mondes" de Aldous Huxley 

Les expérimentations sur l'embryon, l'usage généralisé de la drogue. Ces questions d'actualité ont été résolues dans l'État mondial, totalitaire, imaginé par Aldous Huxley en 1932. Défi, réquisitoire, anti-utopie, ce chef-d'oeuvre de la littérature d'anticipation a fait de son auteur un des témoins les plus lucides de notre temps.

"Le gène maudit" de John Boyd

Las de vivre sur une Terre surpeuplée, les habitants du globe se sont entre-tués au cours du Grand Holocauste. Et les survivants veillent à juguler la croissance démographique. Mais, à l'époque où celle-ci posait encore un problème, des savants avaient tenté une expérience : introduire dans le patrimoine génétique de foetus-cobayes un « gène de mort » qui les pousserait à s'auto-détruire très tôt dans leur vie. À présent ces cobayes sont parvenus à l'âge adulte. 
Et ils s'auto-détruisent, en effet. Mais toujours en provoquant, inconsciemment, des catastrophes qui entraînent avec eux dans la mort des dizaines de milliers d'hommes. Et voilà qu'arrive à Los Angeles l'un de ces cobayes, Amal, un jeune sismologue arabe qui prédit un tremblement de terre... N'est-ce pas son « gène maudit » qui le pousse à provoquer un désastre ? Et comment l'en empêcher ? 

"La déclaration : l'histoire d'Anna", tome 1 de Gemma Malley

Angleterre, 2140. Les adultes peuvent choisir de ne plus mourir s'ils renoncent à faire des enfants. Anna vit depuis presque toujours au Foyer de Grange Hal un pensionnat pour les Surplus, des enfants qui n'auraient pas dû naître, des enfants dont les parents ont défié la loi en les mettant au monde. Anna n'a plus de parents désormais. Confinée dans l'enceinte du pensionnat, elle travaille très dur, pour effacer leur faute. Anna a tout oublié de son passé. Jusqu'au jour où arrive un jeune garçon qui semble la connaître. Mais qui est ce Peter ? Pourquoi ne la laisse-t-il pas tranquille ? Et pourquoi elle, Anna, se sent-elle soudain si troublée ?

"La résistance : l'histoire de Peter", tome 2 de Gemma Malley

Angleterre, 2150.
La mort n'existe plus. Les hommes vivent à l'ère de la Longévité : pas de morts... mais, pour éviter le surpeuplement, pas de naissances non plus. Peter et Anna ont un point commun : ils n'auraient jamais dû naître. Parce qu'une vie éternelle leur semble contre nature, parce que le système de la Longévité a gâché leur enfance, parce qu'il menace leurs rêves, ils ont décidé d'entrer en lutte. Pour sa suppression.
Au sein du Réseau souterrain, la résistance s'organise : Peter a pour mission d'infiltrer le plus grand des laboratoires, le centre névralgique du système, Pincent Pharma... dirigé par son grand-père, Richard Pincent. Un homme puissant et influent, bien décidé à faire plier les rebelles ; une présence troublante pour Peter : quand les liens du sang s'en mêlent, tout se complique...

8 commentaires:

  1. Bonnes lectures à toi.
    Le meilleur des mondes me tentent bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me tente depuis pas mal de temps... un classique à lire je pense !

      Supprimer
  2. je connais juste Les vacances d'un sérial killer qui est dans ma PAL depuis pas mal de temps
    bonnes lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'avais vu des avis pas mal du totu sur els vacances du serial killer :)

      Supprimer
  3. Pas cher du tout pour des livres qui ont l'air super !!!

    RépondreSupprimer
  4. L'initié et Le gène maudit m'intéressent ! Le meilleur des mondes est également dans ma PAL sinon.

    Bonne lecture :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le gene maudit, pas lu que du bon, à voir :)

      Supprimer