mercredi 28 mai 2014

Le sumo qui ne pouvait pas grossir de Eric-Emmanuel Schmitt







Titre du roman : Le sumo qui ne pouvait pas grossir
Auteur :  Eric Emmanuel Schmitt
Nombre de pages : 82
Éditeur : Livre de poche
Date de parution : 2009
Genre :  contemporain
Dans ma bibliothèque : oui
Date de lecture : mai 2014
Note de Sybelline :08/10




  1. Milarepa (mon avis)
  2. Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (mon avis)
  3. Oscar et la dame rose 
  4. L'Enfant de Noé 
  5. Le Sumo qui ne pouvait pas grossir (mon avis)
L'histoire 

Sauvage, révolté, Jun promène ses quinze ans dans les rues de Tokyo, loin d'une famille dont il refuse de parler.

Sa rencontre avec un maître du sumo, qui décèle un " gros " en lui malgré son physique efflanqué, l'entraîne dans la pratique du plus mystérieux des arts martiaux. Avec lui, Jun découvre le monde insoupçonné de la force, de l'intelligence et de l'acceptation de soi.
Mais comment atteindre le zen lorsque l'on n'est que douleur et violence ? Comment devenir sumo quand on ne peut pas grossir ?



L'avis de Sybelline :

Le but est le chemin et non la finalité.
Un petit livre "respiration", un livre court mais intense, un petit concentré de spiritualité comme E E Schmitt sait si bien le faire.


Jun, 15 an,s a fuit son domicile, il est parti vagabonder dans les rues de la capitale : Tokyo. Jusqu'au jour où un maitre du sumo le "persécute" car il voit "un gros en lui".

Peu à peu, Jun va céder et commencer une quête de lui-même, pour s'accepter et accepter le monde, et ainsi comprendre qui il est. 

De jolies métaphores, une histoire émouvante, des notions de zen, de spiritualité, tout cela fait du bien. 

Beaucoup d’humour également dans ce petit récit.

Ce livre m'a parlé, tout le monde devrait être en quête de spiritualité comme Jun mais encore faut un maître comme Shomintsu :)

Extrait :

"Tu agonises parce que tu as tout recouvert, tes émotions, tes problèmes, ton histoire. Tu ne sais pas qui tu es, donc tu ne construis pas à partir de toi
(...)
- On n'a pas besoin de religion pour vivre.
- De religion, peut-être mais de spiritualité, si."

L'avis de mes partenaires

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire