samedi 16 août 2014

La condition pavillonnaire de Sophie Divry



Lecture en cours




Dans le cadre du coup de cœur 
des lecteurs 
>>> Retrouverez cette chronique sur le site Decitre

Titre du roman : La condition pavillonnaire
Auteur : Sophie Divry
Nombre de pages : 272
Éditeur : Éditions Noir sur Blanc
Date de parution : Août 2014
Genre :  Contemporain
Dans ma bibliothèque : ebook
Date de lecture : Eté 2014
Note de Sybelline : 5/10



L'histoire 

La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son mari et ses enfants, sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. L’insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires : l’adultère, l’humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnés. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confort. L’héroïne est une velléitaire, une inassouvie, une Bovary… Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble ? 



L'avis de Sybelline :



Au départ j'ai vraiment eu du mal avec le tutoiement que l'auteur fait directement au lecteur pour l'identifier à l’héroïne. Je me suis dis que cette histoire du quotidien, la vie d'une femme, d'un couple... 

Et puis mon histoire personnelle en ce moment fait que j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire... Puis on s'attache peu à peu à cette femme qui se cherche, qui aimerait une autre vie... 

La vie d'une femme, d'un couple, d'une famille dans un pavillon.
De l'enfance à l'âge adulte, de la jeunesse à la vieillesse... 
Les espoirs, les insatisfactions, les regrets.
Les joies, les peines... La vie quoi !

C'est bien écrit, cela parle de nous... 
Lecture agréable mais qui ne me marqueras pas.


L'avis de mes partenaires blog




D'autres avis

    2 commentaires:

    1. Le résumé ne me disait trop rien et ton avis ne me donne donc pas envie, je ne pense pas que ce soit un livre que je m'offrirai :)

      RépondreSupprimer
    2. ma chronique http://sariahlit.blogspot.fr/2014/08/la-condition-pavillonnaire.html

      RépondreSupprimer