jeudi 31 juillet 2014

Les combustibles d'Amélie Nothomb


Lecture en cours



Titre du roman : Les combustibles
Auteur : Amélie Nothomb
Nombre de pages : 89
Éditeur : NC
Date de parution : 1994
Genre :  Contemporain
Date de lecture : juillet 2014
Note de Sybelline : 08/10



dans le cadre du challenge :
L'histoire 

C'est la guerre et c'est l'hiver.
Deux hommes et une femme sont terrés dans un appartement. Combien de jours leur reste-t-il à vivre ? En attendant, il n'est plus interdit de révéler ses vraies passions. L'amour, le désir, l'intelligence résistent-ils au froid ? A-t-on le droit de consumer ses dernières forces à lire de la mauvaise littérature ? Enfin, à l'heure du choix ultime, quel livre est assez important pour ne pas être mis à l'épreuve du feu ?



L'avis de Sybelline :



J'ai complètement adoré ce roman d'Amélie Nothomb, j'y ai retrouvé l'humour acerbe que j'ai aimé dans "l'Hygiène de l'assassin". 

>>> Brûler des livres, quelle idée, cela avait déjà fait débat dans "Fahrenheit 451" de Ray Bradbury (je vous le recommande vivement)

Amélie nous propose un huit clos entre une étudiante de dernière année, son amant (et professeur) - instable sentimentalement - et un vieux professeur universitaire de littérature, tout cela en temps de guerre. 

Question : Comment reconnait-on la mauvaise littérature ? Quels critères ? selon que le lecteur aime ou pas ? ou que le professeur dit que c'est de la bonne littérature et donc que cela est vrai puisqu'il le dit et qu'il est professeur?

L'étudiante impertinente, le jeune professeur - ancien élève - vont argumenter pour que le vieux professeur de littérature utilise les livres - les plus mauvais selon lui - comme combustibles... pas si simple. 

Ce joute verbal bourrée d'humour est plus qu'agréable, j'ai passé un bon moment à lire ce petit roman.




D'autres avis

    2 commentaires:

    1. J'aime beaucoup cette auteure :)
      J'ai lu Métaphysique des tubes et Barbe Bleu que j'ai juste adoré, je ne compte pas m'arrêter là avec les romans de cette auteure :D

      RépondreSupprimer