lundi 22 septembre 2014

Peine perdue d'Olivier Adam



Dans le cadre du coup de cœur 
des lecteurs 

>>> Retrouverez cette chronique sur le site Decitre

Titre du roman : Peine Perdue
Auteur :  Olivier Adam
Nombre de pages : 249
Éditeur : EDITIONS FLAMMARION 
Date de parution : Août 2014
Genre : contemporain
Dans ma bibliothèque : e-book
Date de lecture : Eté 2014
Note de Sybelline : 08/10
L'histoire 


Les touristes ont déserté les lieux, la ville est calme, les plages à l’abandon. Pourtant, en quelques jours, deux événements vont secouer cette station balnéaire de la Côte d’Azur : la sauvage agression d’Antoine, jeune homme instable et gloire locale du football amateur, qu’on a laissé pour mort devant l’hôpital, et une tempête inattendue qui ravage le littoral, provoquant une étrange série de noyades et de disparitions. Familles des victimes, personnel hospitalier, retraités en villégiature, barmaids, saisonniers, petits mafieux, ils sont vingt-deux personnages à se succéder dans une ronde étourdissante. Vingt-deux hommes et femmes aux prises avec leur propre histoire, emportés par les drames qui agitent la côte.


Avec Peine perdue, Olivier Adam signe un livre d’une densité romanesque inédite, aux allures de roman noir, et dresse le portrait d’une communauté désemparée, reflet d’un pays en crise.


L'avis de Sybelline :


J'ai beaucoup aimé la richesse d'écriture, la façon si juste qu'à l'auteur de poser les mots. Ce roman se compose de petits chapitres qui ont pour titre un prénom, qui ont pour contenu une tranche de vie, la découverte de chaque individu, leurs doutes, leurs craintes, leurs espoirs... 

La tempête ajoute un caractère urgent, mais qu'est-il arrivé à Antoine ? Et cette fille qui a l'air amnésique et qui est hospitalisée elle aussi ? Et ce retraité qui a perdu sa femme ? Et...  Tels l'océan déchaîne, tout s’emmêle dans un flot, un flot de mots, de personnages, de destinées. 

Je regrette de m'être perdue dans cette multitude de personnages mais c'est aussi la richesse du roman. Un joli roman délicat.



Les avis de mes partenaires blog :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire