samedi 25 juillet 2015

Des bibliothèques pleines de fantômes de Jacques Bonnet



Titre : Des bibliothèques pleines de fantômes
Auteur : Jacques Bonnet
Nombre de pages : 139
Éditeur Editions aléa
Date de parution : 2008
Genre : essai
Dans ma bibliothèque : oui
Date de lecture : juillet 2015
Note de Sybelline : 08/10








Avez-vous peur de mourir dans votre sommeil, enseveli sous l'écroulement de votre bibliothèque? L'accumulation de livres ne met-elle pas en danger l'existence même de votre famille? Classez-vous les volumes par thème, langue, auteur, date de parution, format ou selon un autre critère de vous seul connu? Peut-on faire voisiner sur une étagère deux auteurs irrémédiablement brouillés dans la vie? Autant de graves questions se posant à cette espèce en voie de disparition : les bibliomanes, qui, outre la passion de posséder les livres, ont celle de les lire.
Les bibliothèques sont des êtres vivants à l'image de notre complexité intérieure. Elles finissent par composer un labyrinthe dont pour notre plus grand, et dangereux, plaisir nous pouvons très bien ne plus sortir.
Dans ce petit traité sur l'art de vivre avec trop de livres apparaissent, parmi nombre d'autres, Pessoa tentant de devenir bibliothécaire, Matisse postulant au poste de «contrôleur du droit des pauvres» ou encore le capitaine Achab et le mystère de sa jambe abandonnée à Moby Dick. En fait, ces milliers de pages qui occupent nos étagères sont peuplées de fantômes bien vivants qui, une fois rencontrés, ne nous quittent plus.

 
L'avis de Sybelline :

Ode à la bibliothèque... ce petit essai parle des lecteurs, des auteurs, des livres et surtout des bibliothèques. On y apprends beaucoup de choses. 
De l'art de classer ses livres. 
Du comment de leur arrivée dans notre bibliothèque, des genres, des choses à faire ou pas. 
Si on écrit dedans ou pas ? 
De la difficulté de se séparer des livres, de leur accumulation, de la collection et de la recherche du livre rare. 
De l'importance des livres, de leur convoitise à travers les siècles. 

On y apprends beaucoup de choses sur soi même et les livres... 
A part que j'ai trouvé le tout très dense et certains passages ennuyants mais c'est un essai et pas un roman, beaucoup de référence historiques, de citations.
Cela parle de l'amour des livres... 
De l’importance des livres.

Le tout est très intéressant pour la lectrice compulsive que je suis.
Merci à Jacques Bonnet de nous faire ainsi partager sa passion des livres. Il y a de si jolis passages, et l'on s'y retrouve tellement dedans.
" Le bibliophile est un peu comme le Khan ou le sultan qui a d'innombrables épouses à sa disposition, mais ce sont les deux ou trois dernières qui lui paraissent irrésistibles... " - James Salter (Préface)

D'autres avis
  •  
,
 

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire