samedi 3 octobre 2015

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine Lambert



Titre : L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes
Auteur : Karine Lambert
Nombre de pages : 213
Éditeur : Editions Livre de Poche
Date de parution : 2015
Genre : contemporain, humour
Dans ma bibliothèque : non
Date de lecture : sept-oct 2015
Note de Sybelline : 08/10

Livre prêté par Nadine






L'histoire  

Les hommes sont présents partout dans cet immeuble de femmes qui ont renoncé à eux. Dans leurs colères, leurs nostalgies, leurs rêves, leurs désirs… Quatre femmes d’âges et d’univers différents, pas des féministes acharnées : des amoureuses blessées qui se méfient désormais de l’amour et ont inventé une autre manière de vivre. Juliette, une jeune locataire qui vient d’emménager, est séduite par leur complicité, leurs joies, leurs rires et leurs grains de folie. Mais elle, elle n’a pas du tout abdiqué ! Son acharnement va-t-il ébranler les belles certitudes de ces farouches adeptes de la vie en solo ?

 
L'avis de Sybelline :

Le titre est déjà très accrocheur, et le contenu ne m'a pas déçu.
Renoncer aux hommes ? 
Ouhlà... c'est extrême.... 
Alors pourquoi ?
Au fil de la lecture, l'on découvre peu à peu le parcours sentimental et les motivations qui font que ces femmes en sont arrivé là. l'auteur nous brosse des portraits tendres et attachants. 

Juliette, la petite nouvelle va alors remettre en question "l'équilibre"...Quoi ? Pas d'hommes ? Et le désir, elles en font quoi ? 
Sans amour,  peut-on être heureux ? 
Cette alternative pour éviter la souffrance ?
N'est-ce pas pire que le 'mal'(e) ?
Y a t il une recette pour trouver l'amour ?
Pour trouver l'amour avec un grand A ?
Juliette est toute de feu et ne peut pas envisager une vie sanas amour. Il est où l'homme qui est fait pour elle ? Elle a beau le chercher dans sa vie, sur les sites de rencontres... Où est l'amour ?

Dans cette immeuble, elle va surtout y rencontrer l'amitié.
Le ton est léger et drôle et non dénué de bon sens. La chute est émouvante. Une bien agréable lecture.

Je vous conseille vivement ce roman pour faire une pause légère  entre deux romans moins légers.

 

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire