mercredi 2 décembre 2015

Fleur de tonnerre de Jean Teulé

Lecture en cours
Titre : Fleur de Tonnerre
Auteur : Jean Teulé
Nombre de pages : 264
Éditeur : Editions Pocket
Date de parution : 2013
Genre : Historique
Dans ma bibliothèque : oui
Date de lecture : nov 2015
Note de Sybelline : 08/10


> l'avis de Nathalie



L'histoire  

Hélène Jégado a tué des dizaines de ses contemporains sans aucune raison apparente. Quels secrets renfermait cette tête qui, le 26 février 1852, sur le Champ de mars de Rennes, roula dans la corbeille de la guillotine ?

C'était au temps où l'esprit des Lumières et le catéchisme n'avaient pas soumis l'imaginaire populaire aux lois de la raison et du Dieu unique.

Partout en Bretagne, dans les forêts et les landes, sur les dunes fouettées par les vents fous de l'Atlantique, couraient les légendes les plus extravagantes.

Hélène Jégado reste la plus grande "serial killer" de France et, sans doute, du monde entier.


L'avis de Sybelline :


Un livre bien particulier comme sait si bien le faire Jean Teulé. 

Il sait mettre de la lumière là où il y a de la noirceur. 

On suit le parcours hors du commun d’Hélène qui tuent toutes les personnes qui croisent sa route. Elle cuisine et empoisonne. 

Prisonnière de ses démons, obsédée par les légendes celtiques, cette jolie bretonne gagne la confiance et la trahie, comme une mission, elle parcourt la Bretagne et sème la mort.

J'aime beaucoup comment l'auteur s'empare à nouveau d'un bout d'histoire inconnue ou oubliée. 

En grand conteur, il arrive à reproduire l'ambiance d'autrefois, un plongeons dans la folie qu'on avait déjà fait dans son roman Charly 9, les scènes crues des coucheries d'Hélène amènent sûrement à son nouveau roman : "Heloïse, ouille !".

J'ai trouvé en effet beaucoup de répétition dans ce roman, je n'ai pas trop compris la présence des deux pérruquiers, oui sûrement pour le trait d'humour. 

Malgré le sujet grave, il y a beaucoup d'humour dans ce roman, comme sait le faire Jean Teulé de manière si magistrale.


D'autres avis

      

      Aucun commentaire:

      Enregistrer un commentaire