lundi 1 février 2016

Lecture commune du mois de février 2016


LC organisée par le groupe Facebook Tic Tac Books


Pour nous rejoindre > Evenement Facebook




Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste et de son équipe, le calme semble être revenu au sein du SDPJ 93. Pas pour longtemps, hélas ! L'exécution sommaire de trois jeunes caïds va les entraîner sur des pistes inimaginables. Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un chef de bande psychopathe d'à peine treize ans, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire découvert mort chez lui, torturé...
et Coste se retrouve face à une armée de voyous impitoyables, capables de provoquer une véritable révolution. Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ? Avec ce polar admirablement maîtrisé, Olivier Norek nous plonge dans une série de drames terriblement humains et de stratégies criminelles - loin d'être aussi fictives qu'on pourrait le croire - où les assassins eux-mêmes sont manipulés.


LES AVIS :

> L'avis de Sybeline
> L'avis de Sophie
> L'avis de Violaine

> L'avis de Ludovic
Sur les conseils de mon fils aîné qui avait suivi la table ronde du salon 2015 de Paris VII où l'auteur était présent, avant qu'il soit auto proclamé par la Griffe noire, j'avais lu "Code 93" que je me souviens avoir apprécié mais étrangement, je n'en ai gardé que de vagues souvenirs... Comme tout le monde en parle (preuve tous ceux qui ont déjà lu et chroniqué) et que son troisième roman est annoncé, j'ai profité qu'il était l'objet de cette lecture commune pour le lire.
Là, encore j'ai passé un bon moment au côtés des hommes du Commissaire Coste, l'histoire me semble un peu plus mémorable que celle de code 93,
il y a assurément chez cette auteur une expérience du terrain
qui sert l'intrigue, l'idée que si on change les noms, les lieux cela devient encore plus crédible que ce scénario où politique et crime font bon ménage.
J'aime beaucoup l'ironie qui ressort des dialogues. je me suis surpris à rigoler très souvent.
C'est un style vif, percutant ça manque au final je trouve quand même un peu de profondeur... Comme c'est une histoire contemporaine c'est à nous lecteur de faire le plus gros du boulot ... Et pourtant il y a matière à faire de beaux personnages, mais ça n'est manifestement pas le but...
Un très bon scénario néanmoins, et je suis curieux de découvrir l'évolution du groupe.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire