samedi 14 mai 2016

In my Mailbox (2016-13)

 
In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie, et repris par Lilie qui a fermé son blog, c'est donc de nouveau repris par le blog "Lire et mourir" tous les dimanches , chez qui sont regroupés tous les participants. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


1 livre dans une bouquinerie située dans le vieux Mans
le nouvel album de Philippe Katerine  la Fnac
+
à 1 euro le livre, braderie médiathèque.



L'effet Larsen de Delphine Bertholon

Depuis plus d'une décennie, Nola vit avec une zone d'ombre au sein de son histoire. Mais voilà : on ne peut pas fuir éternellement... Elle décide alors, l'année de ses trente ans, d'enfin trucider son fantôme. Elle rembobine, jusqu'à cet été-là, l'été le plus marquant de son existence.
Août 1998. Il fait 37 degrés, Paris est vide, les Bleus sont champions du monde. Nola a dix-huit ans et vient de perdre son père, Jacques. Sauvée de la solitude par un job d'été dans un bistrot où les hurluberlus imbibés se succèdent plus vite que les petits ballons de rouge, la jeune fille gère avec les moyens du bord le chagrin de Mira, sa mère, et sa propre colère. Contraintes d'emménager dans l'« immeuble-mutant », reflet architectural de leurs vies décrochées, les deux femmes espèrent se reconstruire. Mais, à peine un pied posé dans le nouvel appartement, Mira présente d'étranges symptômes. Le bruit du monde lui devient intolérable : un papier froissé sonne comme une explosion, un robinet qui goutte suffit à la faire disjoncter. Nola assiste, impuissante, à la lente descente aux enfers de sa mère,et s'interroge sur ce que tout cela signifie. L'hyperacousie est-elle le simple contrecoup de la mort de Jacques, ou la matérialisation de quelque chose d'autre ? Cet abominable immeuble serait-il une sorte de catalyseur ? Peut-être, mais de quoi ? Et surtout, comment soulager Mira de ce poids infini, qui semble se situer bien au-delà du deuil ? Commence alors pour la jeune Nola une (en)quête insolite au cœur de la mémoire familiale.

Géronima Hopkins attends le père noël de Gudule

Oui, le père Noël est une ordure : cela fait cinquante ans que Géronima Hopkins l'attend au pied de la cheminée.
Cinquante ans qu'elle se ronge les ongles en pensant à cette lointaine visite : elle était alors petite fille, s'appelait Henriette Lemartyr et n'écrivait pas encore des romans à l'eau de rose. Jamais, au grand jamais, elle n'oubliera ses baisers, ses mains expertes et sa barbe blanche... L'insoutenable attente sera-t-elle comblée ? Géronima Hopkins finira-t-elle pour assouvir son fantasme : faire l'amour avec ce satané père Noël ? Ses amis Baby Golgotha et Nono l'y aideront-ils ? Un livre sans foi ni loi où l'humour noir (très noir) le dispute à la fantasmagorie la plus absurde.

Le prochain amour de Yves Simon

Que se passe-t-il quand un homme tombe amoureux d'une femme qui n'est pas son genre ? Quand un écrivain en mal d'écriture succombe à une fille futile ? L'amour rapproche-t-il les êtres ou, au contraire, les éloigne-t-il au plus profond de leur solitude ? Dans ce roman, histoire d'une passion que rien ne laissait prévoir, voici Irène, l'hôtesse de l'air, le grand amour, la femme-paradoxe, émouvante de fragilité et de naïveté. Puis Walser, l'ami-confident, le conseiller des nuits blanches et solitaires, celui qui ne perd pas son calme. Et encore Landsdorff, l'éditeur, rétif au bavardage, parfois cynique. Ils font pression : le narrateur doit-il abandonner Irène ? Les amants contrariés iront pourtant jusqu'aux fiançailles, au bord de la mer du Japon.


De l'amour et autres démons de Gabriel Garcia Marquez

En 1942, au cours de travaux dans un couvent d'Amérique latine, sont mis au jour les restes d'une adolescente, Sierva Maria de Todos Los Angeles. Sa splendide chevelure mesure vingt-deux mètres de long... Le romancier du Général dans son labyrinthe aurait-il tiré cette étrange découverte de sa flamboyante imagination ? Réelle ou fictive, en tout cas, elle est le point de départ d'une singulière histoire d'amour, dans le cadre joyeux, coloré, décadent de Carthagène des Indes, au milieu du XVIIIe siècle. Fille unique du marquis de Casalduero, Sierva Maria a douze ans lorsqu'elle est mordue par un chien couleur de cendre, portant une lune blanche au front. Soupçonnée de rage ou de possession diabolique, enfermée au couvent par l'Inquisition, elle vivra avec son exorciste, Don Cayetano Delaura, une passion folle, destructrice, forcément maudite...


Et vous ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire