samedi 11 juin 2016

In my mailbox (2016-17)

 
In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie, et repris par Lilie qui a fermé son blog, c'est donc de nouveau repris par le blog "Lire et mourir" tous les dimanches , chez qui sont regroupés tous les participants. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


Echange de livres - Epicerie du Pré 72
LE PRINCIPE : je me suis délestée de quelques uns de mes livres lus 
et que je ne désire pas relire - Et j'en ai pris quelques uns à la place...


La ronde des mensonges d'Elizabeth George
 Un jeune homme est retrouvé noyé dans le hangar à bateau d’un château du Lake District – apparemment, il s’agirait d’une mort accidentelle. Son oncle, le richissime industriel Bernard Fairclough, demande à Lynley d’enquêter dans la plus grande discrétion sur ce drame. Les suspects sont nombreux : l’héritier, ex-drogué repenti, ses sœurs Manette et Mignon, sa femme, Alatea ravissante Argentine dont il est passionnément épris ainsi que la galerie de personnages secondaires hauts en couleur qui les entourent ! On l'appelle la « reine Elizabeth ». Ou la « reine du crime ». Depuis Enquête dans le brouillard, son premier roman, publié en 1988 et récompensé en France par le grand prix de Littérature policière, la réputation de l'Américaine n'a cessé de croître. Tous ses titres sont des best-sellers non seulement aux Etats-Unis, mais aussi dans les trente-cinq pays où elle a été publiée.
 Impardonnables de Philippe Djian
 Francis est un écrivain à succès, meurtri par l'existence. Sa femme et l'une de ses deux filles sont mortes devant ses yeux. A soixante ans, il est maintenant installé au Pays basque où il a mis de côté ses derniers remords en se remariant. Mais voilà que sa fille Alicen qu'il chérit plus que tout, disparaît brutalement et brise ce fragile équilibre. De la forteresse mentale qu'il se construit pour ne pas s'effondrer, il va découvrir un monde sans pardon possible.
 Les vieilles de Pascale Gautier
 Il y en a une qui prie, une autre qui est en prison, une autre encore qui parle à son chat, et certaines qui regardent les voisines de haut en buvant leur thé infect.
Leurs maris ont tous disparu. Elles sont vieilles, certes, mais savent qu'elles pourraient bien rester en vie une ou deux décennies encore, dans ce pays où il n'est plus rare de devenir centenaire. Alors elles passent leur temps chez te coiffeur, à boire et à jouer au Scrabble, à essayer de comprendre comment fonctionne un téléphone, à commenter les faits divers, à critiquer leur progéniture qui ne vient pas assez, à s'offusquer de l'évolution des moeurs...
Elles savent que le monde bouge, et qu'elles devraient changer leurs habitudes, mais comment faire, à leur âge? Aussi, l'arrivée de Nicole, une " jeunesse " qui entame tout juste sa retraite, et l'annonce d'une catastrophe imminente, vont perturber leur quotidien. Ce nouveau roman de Pascale Gautier est irrésistible par sa fraîcheur, sa volonté de prendre avec humour le contre-pied de certaines idées reçues sur la vieillesse.
On y retrouve avec délectation la causticité et la liberté de ton qui caractérisent ses précédents textes.
 J'étais derrière toi de Nicolas Fargues
“C’est dans la trentaine que la vie m’a sauté à la figure. J’ai alors cessé de me prendre pour le roi du monde et je suis devenu un adulte comme les autres, qui fait ce qu’il peut avec ce qu’il est. J’ai attendu la trentaine pour ne plus avoir à me demander à quoi cela pouvait bien ressembler, la souffrance et le souci, la trentaine pour me mettre, comme tout le monde, à la recherche du bonheur. Qu’est-ce qui s’est passé ? Je n’ai pas connu de guerre, ni la perte d’un proche, ni de maladie grave, rien. Rien qu’une banale histoire de séparation et de rencontre.”
 Bonjour tristesse de Françoise Sagan
La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent, ils n'ont besoin de personne, ils sont heureux.

La visite d'une femme de coeur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare.

C'était l'été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d'un " charmant petit monstre " qui allait faire scandale. la deuxième moitié du XXe siècle commençait. Elle serait à l'image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir.
Colomb de la lune de René Barjavel
Le héros de ce roman s'appelle Colomb : tout un symbole. Il sera le premier homme à se poser sur la Lune. Reste à en revenir. A la condition que, là-haut, rien ne vous retienne.... Et, surtout il y a l'aventure terrestre de sa femme. Une aventure sans doute plus dangereuse que la conquête des étoiles. Cela se nomme l'amour... Féroce et tendre, pervers et poétique, un grand Barjavel.
 Les sultans de Christine de Rivoyre
Solange a rendez-vous avec Laurent. Ils s'aiment, elle est libre, il est marié. Est-ce le seul obstacle à ce rendez-vous ? Non, parce que cette histoire se passe à Paris et que Paris torture facilement les amants. Sa première arme : un embouteillage que n'en finit pas. La seconde : le téléphone, ennemi de la patience et de la paix. Solange passera la nuit à attendre Laurent chez elle tandis que Laurent, père de famille moderne et fragile, se fera le chevalier servant de sa fille, Kim, qui a des problèmes sentimentaux. La seule consolation de Solange : la compagnie de sa voisine de palier, Mireille, autre femme dite libre c'est-à-dire seule. Mireille, blonde et savoureuse gourde qui a, elle aussi, un amant à éclipse. De malentendu en gaffe, de silence en colère, de désespoir en espoir, les amants finiront par se retrouver. Pour comprendre qu'ils ne se sont jamais vraiment trouvés. L'admettront-ils ? Comprendront-ils à quel point ils sont tous cruels et égoïstes ? Et combien pitoyables ? Sous les dehors d'une satire aiguë, mais jamais vengeresse, le roman met ainsi à nu l'âme contemporaine. Et c'est ce qui crée l'âpre séduction de ces Sultans.
 Sans moi de Marie Desplechin
Que faire d'une jeune fille qui s'installe chez vous, sous prétexte qu'elle n'a pas de domicile et qu'elle s'entend bien avec vos enfants ? Son portrait, peut-être.
Enfant de la DDASS, fille des rues, "fourmi" pour un dealer et prostituée occasionnelle, Olivia porte en elle un passé chargé et un présent hasardeux. Avec elle, c'est un peu de la violence et de la corruption du monde qui frappe à votre porte. Ingénue professionnelle, libertine à son insu, cette accidentée de la vie est pleine d'une énergie vitale qui fait craquer toutes les digues.
Dans ce livre cruel à force de justesse, Marie Desplechin effleure, sans crainte de faire mal, nos zones sensibles : les faux-semblants, trahisons infimes, petits accommodements sans importance où se joue chaque jour notre survie morale.

1 commentaire:

  1. Coucou!!

    Tu as été tagguée sur mon blog. Il ne te reste plus qu'à participer :)

    http://au-fil-des-pages477.blogspot.be/2016/06/tag-dragon-loyalty-award.html

    RépondreSupprimer