samedi 2 juillet 2016

[portrait chinois d'auteur] Sandrine Louvalmy, si elle était....


de Sandrine Louvalmy


NOUVEAU
Régulièrement nous vous proposerons un portrait chinois d'auteur, c'est l'auteur Sandrine Louvalmy qui ouvre le bal. 

AVIS AUX AUTEURS 
> Si vous êtes auteur, vous pouvez nous contacter pour y répondre vous aussi. 

------------------------------------
Le prochain portrait chinois 
> Rodolphe Fontaine
 ------------------------------------

Présentation de l'auteur
J’écris depuis 2009. Je ne me suis jamais dit plus jeune que j’écrirais un jour, car à cette époque j’avais l’impression que l’écriture était réservée à une élite, et les auteurs classiques que je lisais pour l’école ne m’ont pas tellement donné envie d’écrire. 
C’est lorsque j’ai commencé à choisir mes lectures, à m’intéresser à des auteurs contemporains, à des histoires ancrées dans une problématique liée à mon époque, que j’ai su que je voulais m’exprimer par l’écriture. 
Alors un jour, j’ai commencé à écrire un mot, un deuxième qui est devenu une phrase, une phrase un paragraphe, un paragraphe un chapitre, puis deux, trois…pour aller au bout de l’histoire. 
 Ses romans et  mes avis :

   
 Un monde merveilleux  Entre les jambes  Le cri des vieux

L'auteur écrit aussi des nouvelles, "Victimes" et "Un été peu ordinaire".   


Son actualité

Ma toute récente publication est une nouvelle intitulée « Un été peu ordinaire » au format numérique exclusivement ; ce titre participe au concours des  plumes francophones organisé par Amazon. 

J'ai lu et aimé la nouvelle "Un été peu ordinaire > MON AVIS

 
>>> J’invite tous les lecteurs qui ont lu (et aimé !) la nouvelle à publier leur avis sur le site pour apporter leurs encouragements. 

 


Si Sandrine était ...

Un roman ?  
« L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde » de Robert Louis Stevenson
> L’histoire est prenante et surprenante. Je trouve qu’il y a un parallèle à faire avec le travail d’écriture. Lorsqu’on créé un personnage, il tourne autour de nous pendant plusieurs jours, semaines ou mois, et un jour il naît, il se libère complètement. C’est ce qui arrive un peu au docteur Jekyll avec M. Hyde, c’est la même personne, mais une autre prend possession de lui. Je ne pense pas à l’aspect sombre du roman, mais plutôt à la faculté que possède tout écrivain à imaginer un personnage, à lui inventer une vie, à cette capacité de s’extraire de sa propre réalité pour en créer une autre qui devient réelle sous sa plume. Ce livre est fascinant pour l’histoire du « dédoublement », le travail d’écriture (de toute autre création) l’est tout autant pour les mêmes raisons. 

Un auteur classique ?  
George Sand pour la femme de lettres qui a su s’imposer à une époque où cet univers était réservé aux hommes, (même si elle a dû choisir un prénom masculin). 

Un personnage de bande dessinée ?  
Je ne connais pas assez l’univers de la BD pour répondre. 

Un philosophe ?  
Plutôt un sociologue. Pierre Bourdieu qui m’a beaucoup appris sur les différences de classes sociales, sur les transmissions, l’héritage…Grâce à ses études, à ses textes, j’ai compris un certain nombre de situation. 

Un signe de ponctuation ? 
Les points de suspension pour le mystère, l’attente, l’ouverture, l’infini… 

Un film ? 
« Into the wild », pour le fabuleux voyage, la liberté qu’il inspire, la prise de conscience, le message, pour les magnifiques paysages. 

Un super-héro ? 
Aucune idée 

Un animal imaginaire ? 
Aucune idée 

Un animal ? 
Un oiseau pour observer du ciel les êtres vivants et la planète. 

Un artiste de la chanson ? 
Billie Holiday pour les frissons, la vibration, les blessures, les émotions qu’elle réussit à transmettre grâce à sa voix. 

Une chanson ? 
Summertime pour la puissance vocale, pour l’incroyable énergie et folie de Janis Joplin. 

Une œuvre d’art ? 
La Joconde pour avoir traversé les époques sans prendre une ride !! 

Un événement historique ?
L’armistice de 1918, pour le cessez de feu de cette guerre ignoble (comme toutes les autres d’ailleurs) qui a fait des millions de morts parmi les jeunes qui sont partis insouciants sans imaginer le terrible sort qui les attendait.  Un livre qui m’a beaucoup appris et touchée au sujet de 14-18 est « La peur » de Gabriel Chevallier que je vous encourage à lire si ça vous intéresse. 

Un mot pour ses lecteurs...
 
Je remercie celles et ceux qui ont été curieux de découvrir mes romans et nouvelles. Et j’encourage tous les lecteurs à faire preuve de curiosité face aux nouvelles plumes, celles qui ne sont pas plébiscitées par les médias. 

Découvrez mon blog : 

-----------------------------
Merci beaucoup Sandrine Louvalmy de vous avoir prêté au jeu :)
Très intéressant et cela permet de mieux vous connaître.
 -----------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire