mercredi 24 août 2016

L'AUTO-EDITION : J'en lis et je vous en parle !

  

En parcourant le blog Du Temps Pour Lire, vous remarquerez qu'il y a quelques romans en auto-édition > cliquez ici (libellé auto-édition)

C'est suite à un commentaire sur Facebook que je me suis posée la question suivante :    
 
Combien ai-je de romans auto-édités 
dans ma bibliothèque et ma liseuse ? 

RÉPONSE :    Format papier : 12     Format numérique : 16

Non ce ne sont pas que des livres reçus en échange d'une chronique,
 j'ai ai aussi acheté à leurs auteurs.


UN RICHE PARTAGE
DE JOLIES DÉCOUVERTES

> Comme en musique, j'aime découvrir de nouveaux artistes ; en littérature, j'aime découvrir de nouveaux auteurs ! Cela se confirme, et cela se voit avec l'ampleur que prends peu à peu mon blog au fil du temps.

Je mixe donc entre auteurs très-connus-que-tout-le-monde-lit et auteurs-moins-connus-que-peu-lisent voir auteurs-à-peine-connus-que-très-peu-lisent  et que-beaucoup-liront-car-ils-seront-connus-un-jour (v'là que j'écris comme Laure Manel dans son roman Histoire d'@, il faut dire que c'est un peu à cause d'elle - grâce à elle - si cet article blog voit le jour. 

Faire une distinction entre auteurs auto-édités et auteurs édités par une grande maison d'édition ?
Vous savez bien que comme en musique, ce n'est pas la maison de disque/maison d'éditions qui fait le talent ! Ce n'est pas pour rien qu'il y a THE VOICE... Je m'égare, je m'égare !  

Donc je vais mettre à l'honneur dans cet article les livres auto-édités et leurs auteurs, en vous présentant les livres que j'ai lu et qu'il me reste à lire.

Ma pile papier :
10 jours à vélo dans les Cévennes de Myriam Salomon Ponzo
Les écorché vifs (Les rédempteurs) d'Olivier Vanderbecq
Le mystère du pont Gustave Flaubert de Pierre Thiry
Histoire d'@ de Laure Manel
La tourmente du serpent de Sébastien Cazaudehore
Le Dôme de Mathieu Mériguet
+
- Un jour d'avance de Matthieu Biasotto
(non lu)
- Mortelle tutelle de Rodolphe Fontaine  
(non lu)
- Onde de choc de Sébastien Cazaudehore  
(non lu)
- La fenêtre de dieu de Cédric Blondelot
 (non lu)
  + 2 livres lus mais pas dans ma bibliothèque puisque ce 
sont 2 lots de concours  :
A coeur à cris de Myriam Salomon Ponzo
Pour une liberté de Mathieu Mériguet 



Les e-books :
Raconte moi l'amour de Vanessa Desmathon -Publishroom
+
Kraft de Mathieu Biasotto
Le cri des vieux de Sandrine Louvalmy
Bref d'Emilie Langevin
Ces douleurs que l'on cache de Carine Petit (qui est maintenant ré-édité par une maison d'Editions)
Lucynda Dubois T2 Un choix mortel de Delphine Wysocki
Derrière la porte de Nicolas Villeneuve
Et si le bonheur se cueillait en Equateur ? d'Ambre Franrenet
Un monde merveilleux de Sandrine Louvalmy
Lucynda Dubois T1 Un avenir compromis de Delphine Wysocki

 + 6 e-books à lire que je vous présente dans un autre article blog : 
[Pal de Sybelline] URGENT : Les E-books en auto-édition que je dois lire !!!

 En ai-je oublié ?
Peut-être...

Quel est le 1er roman auto édité que j'ai lu ?
La tourmente du serpent de Sébastien Cazaudehore - Un coup de coeur !

Quel était les 1er e-books auto édités que j'ai lu ?
Et si le bonheur se cueillait en Equateur ? d'Ambre Franrenet
Un monde merveilleux de Sandrine Louvalmy
Lucynda Dubois T1 Un avenir compromis de Delphine Wysocki

 

REMERCIEMENTS DE SYBELLINE

Je remercie tous ces auteurs pour tous ces partages et la richesse de nos échanges que ce soit par mail, sur le blog ou sur les réseaux sociaux, pour leur participation aux différents concours du blog, pour les échanges suite à ma chronique... 

Oui j'ose le dire - pour ma part - ce qui fait que j'aime en grande partie tenir un blog est le fait de DÉCOUVRIR ! Je sais bien que c'est de la promotion, qu'un auteur auto-édité doit diffuser son roman, pour être lu... Je sais... D'où la grande disponibilité... Je sais... 

"Un livre dont on ne parle pas, c'est un livre qui meurt"

Merci à tous d'avoir contribué au fait que je fasse partie de cette chaîne,  même si je ne suis qu'un petit maillon de celle-ci... Je sais qu'on est de plus en plus de blogueurs/lecteurs à vous lire. Et il le faut... Comme pour la musique, il faut découvrir les nouveaux talents, ceux qui ne sont pas encore dans la lumière.

 Sybelline 24-08-2016


L'avis de ma partenaire blog Violaine - Les lectures de Lailai : " J'aime bien l'idée de défendre son bébé jusqu'au bout. Les auteurs autos-édités prennent souvent le temps de discuter avec les lecteurs et j'apprécie énormément."



Kesako l' auto-Edition ?
"L'"auto-édition" est synonyme de "auteur qui s'édite lui-même"." (Merci Rodolphe Fontaine)

Et pourquoi les auteurs s'auto-éditent ?
Rodolphe Fontaine : "Le gros avantage, c'est la liberté artistique... Après, faut pas se leurrer, la plupart des auteurs sont auto édités parce que les maisons d'édition classiques ne leur donnent pas leur chance... Avec beaucoup d'énergie, ça ouvre des portes : certains libraires jouent le jeu, les réseaux sociaux permettent de rencontrer un lectorat,... "


>>>> Les auteurs que je lis vous parlent de l'auto-édition :
Olivier Vanderbecq :"Tout est payant... Pas de travail sur le texte (corrections ou modifications). Peu ou pas de travail de démarchage commercial pour les salons. Seul le référencement dans les grosses enseignes de ventes en ligne." 

Céline Rousselot : "Souvent pour commencer, les auteurs passent par le format numérique car ils n'ont pas la patience de trouver une maison d'Editions ou n'aime pas l’idée de ne recevoir que 8 a 20% du prix du livre. ou encore parce qu'ils sont déçus par des maison d'editions"

Delphine Wysocki : " J'ai totalement adopté le concept ! Ça demande une charge supplémentaire de travail, donc faut pouvoir tenir le coup, car tu ne t'arrêtes pas à l'écriture de tes manuscrits, mais tu fais la mise en page, les couvertures, la promotion et la diffusion... Pour ma part, il n'y a que les corrections que je délègue ;)Mais je ne changerai pour rien au monde. Je suis une auteure auto-éditée, j'y suis, j'y reste"

Myriam Salomon Ponzo"En peu de temps, j'ai fais la connaissance de personnes qui écrivaient comem moi, il sont aimé ma bio et en ont parlé. Le bouche à oreille a fait le reste et j'ai la chance que les lecteurs m'ont suivi sur chaque livre que j'ai sorti. Cela prend un temps fou pour la promo. J'ai rarement envoyé mes manuscrits chez de gros et mêmes petits éditeurs. J'ai1 livre réédité à compte d'éditeur, j'attends de voir le résultat. S'il n'est pas convainquant, je reviendrai à l'autoédition"

J'ai eu un long entretien téléphonique avec Laure Manel , j'ai pris de nombreuses notes, impossible de tout retranscrire et ce serait déformer ses paroles. Laure m'a expliqué la liberté de l'auto-édition pour le choix de la couverture, de l'histoire et la fréquence des parutions.  Et aussi qu'en auto-édition, pas de correcteurs, le contenu peut-être plein de fautes d'orthographes (il y en a aussi dans les romans des grandes Editions, tout le monde l'a remarqué) ; On a parlé d'Amazon qui booste les ventes, avec son Top 100 et ses promotions ponctuelles et que de ce fait des romans étaient repérés par les grandes maisons d'Edition...

Le sujet est vaste et la toile en parle beaucoup. Je m'arrête donc là et remercie tous les auteurs à nouveau pour m'avoir un peu éclairée sur l'auto-Edition. 

J'en lisais sans vraiment m'être renseigné sur ce que cela pouvait être, c'est chose faite.

IMPORTANT : J'espère avoir bien retranscrit les mots de chacun, si j'ai fais une boulette, si une phrase est à enlever > contactez-moi en privé et je rectifierai.

 L’auto-édition concerne aujourd’hui la France. Elle représente 1 livre sur 8 vendus et progresse de 30 % par an en France depuis 2004. Dès lors, les réussites auto éditoriales commencent à véritablement compter dans le paysage du livre en France.

En France, en 2013, 25 000 auteurs ont choisi l’auto-édition. Ces auteurs indépendants représentent un quart des meilleures ventes d’Amazon. Ces œuvres autoéditées constituent un chiffre d’affaires de 82 millions d’euros en 2013, dont plus de 70 pour les œuvres numériques dématérialisées (téléchargement, streaming, applications…) Et de fait, les pratiques des lecteurs changent : 15 % des Français ont déjà lu un livre numérique, 7 % envisagent de le faire dans les semaines ou les mois qui suivent. Ce chiffre est en constante progression.
Source : publishroom

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire